mardi 25 septembre 2018

Tournoi de Bordeaux et championnat de France de pairgo: clap et fin

Le tournoi de Bordeaux et le championnat de France de pairgo ont eu lieu ce week-end, et c'était très bien!

On remercie tous les nombreux participants qui sont venus, puisque nous étions près de 80 à profiter du soleil au domaine de la Dune.

Le week-end a commencé par un vendredi soir sympathique (huître, pâtés, bière, le tout avec une modération propre à l'ethos du go, cela va de soi) tandis que les joueurs prenaient leurs marques pour le week-end. Nous n'avons malheureusement pas de photo de ce moment de grande convivialité. Sic transit gloria mundi.

Le samedi matin, nous avons fait une simultanée avec Tanguy Le Calvé, pédagogue du tournoi

Comme on n'a pas encore de photo de cette simultanée, je vous ai retrouvé une photo de Tanguy l'an dernier (à gauche). Mais on retrouvera des photos bientôt et on vous fera une section photo sur la page du tournoi. Merci d'ailleurs à Loïc et Richard de nous avoir déjà envoyé leurs photos. Les autres n'hésitez pas.




Que soient remerciés les clubs et les personnes qui nous ont amené du matériel pour faire face à l'afflux de joueurs: Jean-Yves (Toulouse) notamment avec ses 10 sets de secours, Bertrand et Antoine (La Rochelle), Siméon (Pau). On a beau racheter du matériel tous les ans, on en a jamais assez.

Le tournoi et le championnat de France de pairgo se sont déroulés sous le soleil, à peu près partout où il était possible de poser un goban, avec ou sans table.






















































On aura également apprécié la présence du foodtruck "le camion du chef" qui a  permis de gérer de façon extrêmement souple les pauses repas


 
Puisqu'il y avait des tournois, il y eut des gagnants. Pour le pairgo, par pure hospitalité bordelaise, la paire Astrid / Gilles atteignit la finale et y offrit la victoire à la paire Nyoshi / Antoine. On salue ce geste!








Et ils revinrent de Bordeaux (enfin Arcachon) champions de France de pairgo avec leur bouteille!


On notera que la famille Zemor n'est pas repartie sans titre, puisque Solal ne suivit pas l'exemple d'hospitalité de ses parents et conserva sa couronne bordelaise sur un impitoyable 4/0.

Il fut entouré sur le podium de Siméon et Maël, ainsi que de Stephan qui s'incrustait à la dernière ronde pour voler la troisième place...

A l'an prochain !